Everything, Everything - Nicola Yoon

Publié le 20 Juillet 2017

Everything, Everything

Nicola Yoon

Paru le 6 avril 2016 aux éditions Bayard Jeunesse

Résumé :

"Le plus grand risque dans la vie, c'est de ne pas en prendre"

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l'enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

J'adore cette couverture, elle a tout de suite attirée mon attention, la lecture du résumé a fini de me séduire ! La possibilité d'une romance et la maladie abordée m'ont donné l'envie d'aller plus loin et de découvrir cette histoire.

Madeline est une fille atteinte de la maladie de l'enfant bulle et vit cloîtrée dans sa maison auprès de sa maman et de Clara son infirmière adorée ! C'est une fille douée pour les études d'architecture et une grande amatrice de lecture. Sa vie est parfaitement rodée entre les soins, les cours à distances et les moments passées avec sa mère. La maman de Madeline est médecin et est dévouée corps et âme à sa fille, seule membre de la famille qu'il lui reste après le décès de son mari et de son fils.

Un jour Olly emménage dans la maison voisine. Ce garçon tout vêtu de noir et adepte du parkour va de suite attirer l'attention de Madeline. A partir de là la vie de Madeline va prendre un nouveau tournant et ses centres d'intérêts vont peu à peu se modifier.

Ce livre est émouvant dans le sens où l'on perçoit la solitude et la frustration de Madeline qui ne peut mener une vie normale comme la plupart des filles de son âge. On comprend que tant que l'on ne connait pas quelque chose, cela ne nous manque pas...mais une fois que nous connaissons les choses, on ne peut plus en faire abstraction.

C'est une belle histoire.

Rédigé par Marie Caki

Publié dans #Livres

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article